dimanche 11 septembre 2016

Ces défauts physique que j'ai fini par accepter

Bonjour bonjour ! 

Le titre vous a peut-être interpellé et pour cause aujourd'hui je vais parler d'acceptation de soit.
Que l'on se mette d'accord tout de suite, je ne suis pas une personne infaillible, je ne me crois pas meilleure que tout les autres, ou parfaite. Loin de là, au contraire y a pleins de choses qui me plaisent pas dans mon physique, mais pour lequel, j'ai fini par prendre un peu de recul par rapport à tout ça, et me dire que de toute façon, cette enveloppe corporelle, j'aurais beau la haïr, elle restera là, tel qu'elle est, je pourrais changer que quelques petites choses sur la totalité de celle-ci, alors autant rire de ces petites choses que j'ai voulu changer 150 fois.

Image de anime, gif, and rose

1. Accepter mes marques d'acnés/mon acné adulte

On est d'accord pour dire que ce n'est pas drôle à vivre, à 22 ans d'avoir encore de l'acné disséminé un peu partout sur le visage, sans trop savoir d'où ça vient, et toutes les marques qui montre que ça fait longtemps que tu y vis.

  J'ai de l'acné depuis mes 14/15 ans environ, soit bientôt 10 ans. Depuis quelques mois, ma peau se porte mieux. Mais s'afficher avec joues ou un front  marqués de cicatrices d'acnés, c'est pas toujours facile à assumer, et encore moins quand d'un coup il y en a qui font les récalcitrant et qui ressorte. Je me rassure en me disant que si il y en a qui me trouve jolie avec ce visage marqué, alors je peux le faire aussi.

Image de disney, gif, and bajo el mar

2. Accepter mon sourire

Le sourire est l'une des choses qu'on remarque en premier. Surtout la dentition.
Étant une personne souriante, c'est impossible de ne pas remarquer mes quenottes. Pourtant, j'ai une dentition loin d'être parfaite. J'ai sucé mon pouce pendant un long moment (#Lahonte) ce qui a fait que mes dents du haut sont plus avancés que celles d'en bas, j'ai une dent de lait toujours en place, et assez disgracieuse faut se l'avouer, étant donné que celle ci est plus ronde et plus volumineuse que les autres.

Image de animation, disney, and gif

3. Accepter d'avoir des pieds (à) corriger 

Que les phobiques des pieds se rassurent, je ne vais pas vous les montrer.
Depuis mes 13/14 ans, je suis suivie par une podologue pour rectifier mes orteils.
J'ai les orteils qui avaient (ont) tendance à vouloir passer en dessous et ne pas rester tout droit, et pour ça, je porte donc des orthèses, ce qui fait que l'on a déjà put me regarder bizarre avec mes trucs un peu bizarre aux pieds.

Image de disney, gif, and movie

4. Accepter d'avoir une tête d'enfant 

Il suffit de voir la photo à gauche pour ce rendre compte que j'ai l'air d'avoir au maximum 19 ans, et pourtant j'en ai 22.
On me dit régulièrement que l'on m'aurait pas donner mon âge, ou que ma petite sœur de 20 ans est la plus grande. J'ai fini par en prendre mon parti et me dire que je pourrais pas changer cette tête enfantine, alors autant en jouer.

 Image de flash, zootopia, and gif

5. Accepter ma petite taille

Je fais 1m59 (1/2) et je me fais dépassée par ma petite sœur de 17 ans. C'est un fait, mais je le vis bien.On m'a déjà dit de façon polis que l'on peut manger sur ma tête, et j'en rigole. Parce que ma petite taille fait que l'on veut me protéger.
Image de anime, flowers, and red

Toutes cette liste pour vous montrer que chaque personne est différente, chaque personne à ses défauts et ses petites choses que nous voyons comme le nez en plein milieu de la figure alors que non, tout le monde ne se fixe pas sur votre jambe plus courte, sur votre nez tordu et j'en passe. Acceptez vous, regardez vous dans un miroir et dites une chose que vous aimez aujourd'hui.

J'espère que cet article vous aura plu, à très vite !

2 commentaires:

Le blog de Lice a dit…

C'est courageux de ta part d'écrire un article comme celui-ci!
Tu as bien raison, il y a un moment ou il faut arriver à accepter ses petits défauts pour avancer :)
Bises, à bientôt

Nina Moslee a dit…

Coucou Amélie, ton article m'a beaucoup touché. Même moi, à 40 ans passées (je n'ose jamais dire mon âge) car je vis très mal mon âge , même si dans ma tête, je fais encore très jeune...
Je partage certains défauts (qui t'embêtent) que tu as énuméré, mais avec le temps , l'âge "sûrement", j'ai réussi à le vivre un peu mieux et à ne plus m'en faire et me faire souffrir... j'ai compris que ça n'arrangeait rien de souffrir ou de s'empêcher de vivre pour des défauts physiques que l'on a mais d'en faire une force et surtout de mettre en valeur les qualités que l'on a.
J'ai apprécié lire ton article.
Bisous de La Réunion